- A CEUX POUR QUI LE DANGER DE MORT FUT LE PAIN QUOTIDIEN -

10 derniéres photos ajoutées

Magnifique réalisation que cet encrier, souvenir d'un soldat du 19ème régiment de chasseurs à pied. Réalisé à partir d'une douille de 75 finement découpée, d'aluminium fondu, de ceintures d'obus et de différents projectiles. Une plaque de cuivre fixée sur la douille est gravée CHAMPAGNE 1916 et une autre fixée sur le socle de bois : FERME NAVARIN. La Ferme de Navarin désigne une ancienne ferme-auberge dans le département de la Marne qui fût le theatre de violents combats. Dimensions de la base : 13,5cm x 20cm, hauteur : 20,5cm.
Voici une intéressante tabatière taillée dans un bout d'os dans le camp de prisonnier bien connu de Königsbrück en Allemagne. Ornée de différents motifs floraux (essentiellement du chêne), d'initiales, elle est datée 1915 et signée sur le dessous. Encore une belle oeuvre d'art tout en finesse. dimensions : Longueur 5,2cm - largeur 3,8cm - hauteur 3,5cm.
Ce magnifique encrier a été réalisé en 1915 à l'intention du Colonel ECHARD par le peloton de pionniers du 302 régiment d'infanterie.
La base, en aluminium fondu, est surmontée d'une tête d'obus Allemande, d'une plaque de laiton, de 4 étoiles façonnées elles aussi dans de l'aluminium et de billes de shrapnel.
Tabatière faite de laiton et d'aluminium, finement gravée.
Intéressante photo nous montrant un fabricant de bagues dans ce qui semble être une tranchée...On peut apercevoir sur l'établi quelques coupes-papiers en ceinture d'obus. Cette photo est annotée au dos
Photo recto & verso d'un calvaire en aluminium fondu, laiton de douille et ceinture d'obus. La partie en laiton est gravée : Dieu protège la France, je pense que la ceinture d'obus représente la couronne d'épines. Hauteur 14cm, largeur 9,2cm.
Voici un objet relativement simple, mais qui fut peut être pour le Poilu qui l'a fabriqué, un réconfort quotidien...
Ce calvaire réalisé avec de l'aluminium fondu, contient aussi de la ceinture d'obus et des projectiles.
Hauteur : 16,5cm x 8cm de largeur à la base.
Voici un magnifique ensemble réalisé dans un assemblage de laiton de cuivre et d'os.
Que ce soit pour le porte-plume ou l'ouvre lettre, il s'agit encore une fois d'un véritable travail d'artiste, d'une minutie et d'un soin tout particulier.
Le porte-plume est gravé sur une face du prénom de Lucienne et sur l'autre : Lihons 14.15.16. sa longueur est de 20cm.
L'ouvre lettre est gravé de motif floraux et de la mention : Souvenir des tranchées, sa longueur est de 17,2cm
Cette tabatiere de table, a comme originalité d'avoir été fabriquée à partir du bois d'un fusil Lebel.
Gravée de différents motifs floraux, elle arbore sur son couvercle un obus sculpté cerclé de cuivre, le dessous quant à lui, est fait de la plaque de couche d'origine, quand au numéro gravé sur un coté, il correspond au numéro de série du fusil.
Un cerclage en laiton riveté de cuivre encerclant la tabatiere est gravé des mentions suivantes : BELLOY 20 JUILLET 1916
Dimensions : longueur 11,5 cm x largeur 4,5 cm hauteur 7,5 cm.
Douille de 77 Allemand gravée en l'honneur des fantasins et des alliés. La devise : Combattants pour le Droit et la Liberté, est malheureusement toujours d'actualité...!!

Bonjour,

Bienvenue sur ce site de mémoire et de passion...

Collectionneur de souvenirs de cette période depuis de nombreuses années et plus particulièrement d'objets fabriqués par les soldats, l'artisanat de tranchée comme on l'appelle souvent, j'ai eu envie de partager ma passion pour cette page peu connue de la Guerre 14-18 au travers de ce site simple et sans prétention.


Quelle ingéniosité dans la conception, la réalisation, l'ajustement, la finesse de ces chefs d'oeuvre, cet Art avec un grand A. Fabriqués avec le cuivre et le laiton des obus, l'aluminium des tètes d'obus préalablement fondu dans des moules de fortune, ces objets font preuve d'une réelle inventivité et sont le plus souvent réalisés dans des conditions sommaires.

Préservons à jamais cette indéniable page de la Grande Guerre qui, pour beaucoup de Poilus, représentait une façon de s'évader de ce quotidien si affreux; pour les convalescents d'oublier un peu leurs souffrances, ou pour les prisonniers loin de leur famille de se rapprocher un peu des êtres chers en gravant le prénom d'une épouse ou d'un enfant sur un os ou un bout de bois...
Ne rangeons pas ces vieilleries, comme disent certains, au rang de babioles poussiéreuses, mais au contraire valorisons les pour que se perpétue le souvenir...

Ce site se verra au fil du temps naturellement agrémenté de nouvelles catégories: l'équipement des soldats, la correspondance, les photos, les affiches, les musées, les collections privées...etc.

Je suis à la recherche et achète les souvenirs de cette période et si vous aussi, vous voulez partager vos trésors de famille au travers de ce site, n'hésitez pas à me contacter pour faire découvrir au plus grand nombre l'ingéniosité de nos chers Poilus.

Merci à mon épouse pour sa patience, sa participation active et sa passion inébranlable dans la recherche de nouveaux objets.
Merci à toutes les personnes qui m'ont permis d'acquérir de nouvelles pièces.
Un merci tout particulier à Jean Baptiste qui s'est investi dans la réalisation de ce site.
Merci de votre visite et de l'intérêt pour ces objets qui font partie intégrante
de notre Histoire de France.

Patrick Gabellari

https://www.facebook.com/artdestranchees